Les Formes de l'école Chen

LA FORME 13 MOUVEMENTS

Limpide et accessible, la forme 13 mouvements du style Chen a été créée en 2003 par Maître Kan Guixiang de l’université des sports de Pékin.
Cette forme provient de la forme 36 mouvements, forme de compétition internationale.
La forme 36 mouvements du style Chen a été développée à partir de la forme 83 mouvements enseignée par le grand maître Chen Fake (1887-1957). Il appartenait à la 17e génération de la famille Chen et était un des plus connus. La forme originelle avait 83 mouvements, cependant seuls 45 mouvements pouvaient être considérés comme distinctement différents, les autres étant principalement des répétitions.

Dans la forme 36 mouvements, les mouvements constituant une répétition, ne différant pas d’un autre, ont été abandonnés. Ainsi, le mouvement « change- ment de paumes » qui s’exécutait trois fois dans la forme 83 mouvements, ne s’exécute qu’une seule fois dans la forme 36 mouvements. Dans la forme 36 mouvements, celui-ci est considéré comme un mouvement transitoire entre « double coup de paume » et « frappe sous le coude ». De plus il n’est pas considéré comme un mouvement séparé.

Un autre exemple de la simplification du contenu de la forme 83 mouvements est visible dans les mouvements impliquant l’expulsion de l’énergie. En apparence, ceux-ci semblent tous être quelque peu différents et pourtant, la technique basique d’expulsion de l’énergie est la même chaque fois. Dans la forme 36 mouvements, le mouvement « cacher la main et frapper avec le poing » a été choisi pour représenter entièrement ce groupe de techniques.

La forme 36 mouvements de taijiquan est divisée en quatre sections. La première contient 10 mouvements mettant principalement en action la partie supérieure du corps. La deuxième contient six mouvements ou l’accent est posé sur les déplacements et les changements de position de pieds, ainsi que sur la tension et l’extension des bras (ouverture et fermeture). La troisième section consiste en 10 mouvements incluant « e eurer le pied à gauche et à droite », « frapper avec une jambe », « les poings qui drapent le corps », « retour avec l’épaule et coup de coude » et « le dragon vert émergeant de l’eau ». Celle-ci est l’apogée de la forme en terme de difficulté technique, de qualité d’exécution et de rythme. La dernière section contient 10 mouvements impliquant le corps tout entier dans des séries de mouvements ascendants et descendants, de rotations et de pivots tels que taper du pied au sol ou sauter et frapper du pied. Mouvements rapides et lents sont mélangés pour donner à la forme son propre rythme.

Dans la conception de la forme 36 mouvements, nous avons fait attention à équilibrer les exercices droite et gauche en mouvements types comme « simple fouet », « six enveloppements et quatre fermetures », « mouvoir les mains comme des nuages », etc. Dans la forme originale 83 mouvements, les mouvements étaient limités dans un style pour droitier. Dans la 36 mouvements, un style pour gaucher a été ajouté pour donner au corps un meilleur équilibre et permettre un développement polyvalent. La progression des mouvements au cours de la forme a été développée soigneusement, avec des mouvements devenant graduellement de plus en plus complexe jusqu’au paroxysme de la troisième section (la plus dure techniquement). La construction logique de la forme 36 mouvements rend celle-ci plus facile à apprendre et à retenir.
C’est à partir de son travail effectué sur la forme 36 mouvements que Maître Kan élabore quelques années plus tard la forme 13 mouvements.

Kan Gui Xiang
Kan Gui Xiang

LA FORME 36 MOUVEMENTS

La forme 36 mouvements du style Chen a été développée à partir de la forme 83 mouvements enseignée par le grand maitre Chen Fake (1887-1957).
Il appartenait à la 17ème génération de la famille Chen et était un des maitres les plus connus. La forme originelle a 83 mouvements, cependant, seuls 45 mouvements pouvaient être considérés comme distinctement différents, les autres étant principalement des répétitions.

Dans la forme 36 mouvements, les mouvements constituant une répétition, ne différant pas d’un autre, ont été abandonnés. Ainsi, le mouvement « changement de paumes » qui s’exécutait trois fois dans la forme 83 mouvements, ne s’exécute qu’une seule fois dans la forme 36 mouvements. De plus, il n’y est pas considéré comme un mouvement séparé, mais comme un mouvement transitoire entre « double coup de paume » et «  frappe sous le coude ».
Un autre exemple de la simplification du contenu de la forme 83 mouvements est visible dans les mouvements impliquant l’expulsion de l’énergie. En apparence, ceux – ci semblent tous être quelque peu différents et portant, la technique basique d’expulsion de l’énergie est la même à chaque fois. Dans la forme 36 mouvements, le mouvement « cacher la main et frapper avec le poing » a été choisi pour représenter entièrement ce groupe de techniques.

La forme 36 mouvements de taijiquan est divisée en quatre sections. La première contient dix mouvements mettant principalement en action la partie supérieure du corps. La seconde contient six mouvements où l’accent est mis sur les déplacements et les changements de position des pieds, ainsi que sur la tension et l’extension des bras (ouverture et fermeture ». La troisième section consiste en dix mouvements incluant « effleurer le pied à gauche et à droite », « frapper avec une jambe », « les poings qui drapent le corps », « retour avec l’épaule et coup de coude » et le dragon émergeant de l’eau ». Cette section est l’apogée de la forme en termes de difficulté technique, le corps tout entier dans des séries de mouvements ascendants et descendants, de rotations et de pivots tels que taper du pied au sol, ou sauter et frapper du pied. Mouvements rapides et lents sont mélangés pour donner à la forme son propre rythme.

Dans la conception de la forme 36 mouvements, nous avons fait attention à équilibrer les exercices droite et gauche en mouvements types comme » simple fouet », « six enveloppements et quatre fermetures », « mouvoir les mains comme des nuages », ect. Dans la forme originale 83 mouvements, les mouvements étaient limités dans un style pour droitier. Dans la forme 36 mouvements, un style pour gaucher a été ajouté pour donner un meilleur équilibre et permettre un développement polyvalent.

La progression des mouvements au cours de la forme a été développer soigneusement, avec des mouvements devenant graduellement de plus en plus complexes jusqu’au paroxysme de la troisième section (la plus dure techniquement.

Fondatrice des formes contemporaine : 13 mouvements – 36 mouvements maitre Kan Gui Xiang a participée également à la création de la forme 56 mouvements.

Juillet 2016
10ème nuit des arts martiaux traditionnels Taijiquan Didier Beddar

LA FORME 56 MOUVEMENTS...