Fonctionnement
Contact
Accueil

Coordination : système réflexes

Utilisation des réflexes aux contacts durant les échanges

Mobilité : le pratiquant de Wing Chun doit être capable de se déplacer rapidement et prudemment d’une position à une autre en défense, et dans le cas d’une attaque le pratiquant doit être capable de combler une lacune avec la protection adéquate du corps.

Interception : pour le pratiquant de Wing Chun, l’habileté à interrompre son mouvement est absolument essentielle. Il préfèrera sacrifier la vitesse et la puissance de son mouvement pour être capable de l’interrompre. Il apprend à se déplacer rapidement en équilibre d’une position a une autre et en même temps à interrompre ce mouvement à n’importe quel point et à tout moment.

Stabilité et équilibre : le pratiquant doit être capable de générer la puissance dans ses coups à travers des positions solides. Le système Wing Chun utilise une répartition égale du poids du corps dans ses positions pour agir en toute efficacité à toutes les actions de l’adversaire et de parer à toute éventualité sans avoir à déplacer son poids du corps d’une jambe à une autre ce qui facilite la décision dans l’action.

Utilisation des deux bras en même temps

Ceci implique que le pratiquant doit bouger ses bras indépendamment de ses épaules et de son corps. Pour développer cette habileté, il faut pratiquer Shil Lim Tao d’une façon correcte. Aussi cette formes entraîne l’esprit à être capable de contrôler les deux bras en même temps. Une des critiques majeures du Wing Chun est due au fait que les mouvements des bras sont indépendants, il semble qu’il n’y ait pas de continuité, donc pas de puissance. Ceci est certainement faux. La puissance est le résultat de la vitesse et de la continuité dans le mouvement. Le pratiquant compétent de Wing Chun est entraîné à utiliser les déplacements de son corps. Il peut aussi obtenir une très grande vitesse sur une distance très courte.

CHI SAO mains collantes

Certains pratiquants regardent à tort le Chi Sao comme méthode de lutte, ce qu’il n’est pas. C’est plus justement une méthode d’entraînement, un guide dans l’apprentissage d’un style particulier ; il peut-être utile pour positionner correctement les mains pour étudier les lignes et les angles économiques, et surtout, il permet de cultiver le sentiment du "flot constant d’énergie". En d’autres termes le Chi Sao sert à garder son centre dans l’attaque aussi bien que dans la défense tout en infiltrant le système de défense de l’adversaire grâce à la poussée constante, aux sensations lors du contact et au relâchement musculaire dans l’exécution de chaque techniques, tout en incluant l’étude des angles et les lignes les plus économiques.